Raoul a achevé Marcel et sa "Recherche" pour de vrai :

"Longtemps, je me suis couché de bonne heure. Parfois, à peine ma bougie éteinte, mes yeux se fermaient si vite que je n’avais pas le temps de me dire: «Je m’endors.»

(...)

Si du moins il m'était laissé assez de temps pour accomplir mon œuvre, (...) j'y décrirais les hommes (...) comme occupant une place autrement considérable que celle si restreinte qui leur est réservée dans l'espace, une place, au contraire, prolongée sans mesure, puisqu'ils touchent simultanément, comme des géants, plongés dans les années, à des époques vécues par eux, si distantes - entre lesquelles tant de jours sont venus se placer - dans le Temps.

FIN"

Raoul va pouvoir retrouver du temps pour lire d'autres choses.